Origines de la congregation des religieuses de Nazareth

Trois personnes ont contribué à sa fondation le 3 mai 1822 en France, à Montléan, faubourg de Montmirail, au lendemain de la Révolution française :

  • Madame de Doudeauville, épouse et mère de famille
  • le Père Pierre Roger, Jésuite, apôtre du renouveau chrétien à Lyon
  • Élisabeth Rollat, la première religieuse.

Les origines de la Congrégation sont liées à deux circonstances.

D’une part, une exigence spirituelle bien précise devant les ruines morales de la Révolution française: ramener la vie religieuse à la simplicité et à la ferveur évangéliques par l’imitation de la vie pauvre, humble et cachée de Jésus à Nazareth; d’autre part, un événement inattendu : une école de filles soudain privée des religieuses qui s’en occupaient.
Ce sera le point de départ de la nouvelle fondation et de son service d’éducation auprès des jeunes.

La Duchesse de Doudeauville

Bénigne-Augustine-Françoise le Tellier de Montmirail, duchesse de Doudeauville est née à Paris le 4 juin 1764. Elle perd son père très jeune, et c’est sa mère extrêmement sévère qui lui assure une éducation raffinée. Toute sa vie, elle vit l’humilité dans la grandeur, la pauvreté dans l’opulence, la modestie dans les vanités et les folies de son siècle. C’est sa mère aussi qui décide de son mariage avec Ambroise de La Rochefoucauld, duc de Doudeauville. C’est ainsi qu’à 14 ans, elle devient la duchesse de Doudeauville. Lorsqu’en 1802 sa fille Ernestine meurt, laissant une fille de trois ans c’est la duchesse qui s’est occupée de son éducation. A la même époque, elle achète un ancien prieuré des bénédictins et en fait une école.

En 1806, elle rassemble les jeunes filles de bonnes familles ruinées par la Révolution et demande à Mademoiselle Élisabeth Rollat qui avait aussi le père Roger comme père spirituel de s’occuper de son œuvre.

Le Père Pierre Roger

Il est l’instigateur de la fondation de la congrégation des Dames de Nazareth. Il est né à Coutance en Normandie en 1763. Vif, gai et ardent, le petit Pierre manifeste très tôt un goût pour les études. Son âme est si transparente que dès douze ans, il se forge une devise qui en dit long sur les desseins de Dieu sur sa personne : “Droit à Dieu par le plus court chemin” !
Il projette d’entrer chez les Jésuites, mais la compagnie de Jésus est condamnée et les Jésuites sont partout traqués en France. En attendant, il entre au séminaire de Laon à Paris et il est ordonné prêtre en 1788. Exilé pendant la Révolution, il revient en France vers 1800.

En 1814, la communauté de Jésus étant rétablie en France, il en devient le maître des novices. Animé de l’esprit du Christ, il exerce son ministère principalement auprès des pauvres.

Il devient le directeur spirituel de la duchesse de Doudeauville.

Mademoiselle Élisabeth Rollat

Elisabeth Rollat est née le 26 janvier 1782 à Paris. Elle a perdu son père en 1785. La comtesse d’Adhémar, chez qui sa mère travaillait comme intendante, lui tient lieu de marraine et assure son éducation. Enfant terrible mais pieuse et généreuse, elle vit les tribulations de la Révolution. En 1812, elle rencontre le père Roger qui sera le lien entre elle et la duchesse de Doudeauville. En 1820, les rencontres se multiplient à Paris dans une chapelle commune aux deux appartements et le père Roger encourage ces rencontres.
En 1822, lorsque la comtesse d’Adhémar meurt, Elisabeth quitte Paris pour Montmirail, pour s’occuper de l’œuvre fondée par la duchesse et collaborer à la fondation d’une communauté de religieuses dont elle sera la première religieuse et la première supérieure générale.

Il est certain que, lorsque le 3 mai 1822, ces trois personnes fondent la congrégation des Dames de Nazareth, elles ne connaissaient pas l’ampleur qu’allait prendre la congrégation par la suite et ne se doutaient pas qu’elles s’implanteraient, au cours des ans, dans beaucoup de pays.

En effet, les Dames de Nazareth ont été tour à tour sollicitées pour s’installer dans diverses régions de France, puis en Terre Sainte, en Angleterre, au Liban, en Jordanie, en Espagne, en Amérique, en Irlande et en Italie.

Actuellement, vous pouvez trouver les religieuses de Nazareth, en France, en Italie, en Terre Sainte et au Liban.